Temple des légendes oubliées

Ce forum est dédié aux histoires fantastiques, magiques ou tout simplement intéressantes, aux poèmes et aux légendes!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Traités de magicologie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaourentin del Cayla
Mage des Mots et des Noms
Mage des Mots et des Noms
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 19/09/2015
Age : 17
Localisation : Quelque part sur les chemins de la pensée; Au milieu des bois et des prés; Partout où les mots ont été semés et jamais récoltés
Humeur : Pensif

MessageSujet: Traités de magicologie   Lun 29 Fév - 19:56

Définition de la magie

La magie c'est l'art de manipuler les énergies. Différentes énergie selon la magie que l'on pratique et le but que l'on a.
Il existe une multitude de magie différentes. On peut voir trois grandes catégories de magie : la magie naturelle, la magie humaine forte et la magie humaine faible. Certains parlent d'une quatrième catégorie, la magie divine, mais elle nécessite la présence d'un dieu, chose dont on ne peut être sûr. On peut aussi distinguer des magies propres aux autres races ( des magie naines ou elfiques ) mais elles se rapprochent d'une des catégories, dont le nom est faux. 

La magie naturelle est partout. C'est la magie qui définit l'ordre des choses, qui  permet aux arbres de murmurer, aux ruisseaux de chanter, aux dryades, aux naïades, aux sylphes et aux salamandres d'exister. Elle aide également les plantes à pousser et à se défendre et permet l'équilibre entre les différentes formes de vie. La magie naturelle se suffit à elle-même. Elle produit sa propre énergie mais utilise beaucoup l'énergie résiduelle laissée par les autres magie.

On parle de magie humaine faible ou forte, mais en vérité, c'est leur action qui change, et pas leur puissance.
La magie humaine dite forte uniquement par la volonté du magicien et force les éléments à lui obéir. Elle ne laisse pas de place au hasard. Elle se fournie en énergie dans le magicien seul, et en nécessite beaucoup.
Il n'y a pas besoin de dessin pour utiliser ce type de magie, mais un geste ou une parole et beaucoup de concentration. Elle laisse beaucoup d'énergie résiduelle.

La magie humaine dite faible est harmonie avec la nature. Elle ne cherche pas à briser les règles ou à contraindre mais à demander à la nature de travailler pour le magicien, à modifier très légèrement l'ordre normal pour entraîner une réaction en chaîne qui abouti aux résultat voulu. Elle laisse donc une grande part au hasard et au bon vouloir des éléments, avec qui il faut discutr pour obtenir un effet.
Elle tire de son énergie de tout ce qui est sa disposition : principalement du magicien lui même, mais aussi de l'énergie résiduelle, de l'élément d'invocation, de l'élément d'énergie et des signes magiques et prends donc moins d'énergie au magicien.
Elle nécessite un peu de concentration, et un dessin et/ou une parole et/ou un geste.
Selon les magies, il faut parfois effectuer un rituel pour recharger son pouvoir ou son aura.

Il existe beaucoup de types de magies, appartenant à une catégorie ou plus généralement oscillant entre magie faible ou forte.

_________________
" Les mots sont des armes,
ils doivent être manipulés avec précaution"
                              E.L'Homme


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaourentin del Cayla
Mage des Mots et des Noms
Mage des Mots et des Noms
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 19/09/2015
Age : 17
Localisation : Quelque part sur les chemins de la pensée; Au milieu des bois et des prés; Partout où les mots ont été semés et jamais récoltés
Humeur : Pensif

MessageSujet: Re: Traités de magicologie   Jeu 3 Mar - 14:17

Les passages
On appelle passages toute les manifestations magiques qui déforment le temps, la distance ou les frontières dimensionnelles. Les passages permettent donc de se déplacer, instantanément du point de vue du déplacé, d’un lieu magique à un autre. Ces lieux magiques, plus nombreux que l’on ne le pense, doivent liés par Jera, donc avoir ou de nombreux points communs ou des différences importantes. Généralement, le point magique est recouvert de houx, à moins qu’il ne porte un arbre Vénérable, une stèle, un menhir ou un dolmen, ce qui est souvent le cas au niveau des lignes tellurique. Les portes entre les mondes sont elles toujours marquées d’une arche, faite de deux arbre entremêlés, de pierres assemblées naturellement ou non… Les portes conduisant à un monde voilé sont toujours faites d’une arche de plein cintre constituée de sept blocs d’une pierre noire et dure que l’on ne retrouve nulle part ailleurs. Dans les passages à l’intérieur des mondes, on distingue les passages naturels, qui résultent d’un jeu de contrastes/similitudes trop fort et se créent sans l’intervention d’un mage, les passages telluriques qui utilisent les lignes d’énergie souterraine pour relier des points, qui peuvent se créer seuls, à des carrefours de lignes, dits nœuds telluriques, puissants ou par un magicien, sur des nœuds moins puissant ou temporairement sur une ligne de surface et les passages magiques, qui sont crées par un magicien à partir de contrastes, de similitudes ou d’un lien particulier entre deux endroits. La création d’un passage magique est un acte de très haute magie qui demande beaucoup d’énergie, laisse une trace importante sur plusieurs plans et nécessite un pouvoir puissant. Seuls les plus grands magiciens, les Vénérables et les Ainés sont capable d’une telle action.
A sa création, un passage lie deux lieux dont les propriétés ont permis sa naissance. Un passage peut ensuite être refermé de façon à ce qu’un des lieux garde une ouverture, alors appelé passage libre, qui peut être ouvert vers n’importe quel endroit magique du même monde. Certains passages libres s’entourent d’une demi-sphère de houx. Les passages internes à un monde sont très rarement temporaires, car si leur création et leur destruction use énormément d’énergie, leur existence n’en utilise presque pas.

_________________
" Les mots sont des armes,
ils doivent être manipulés avec précaution"
                              E.L'Homme


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaourentin del Cayla
Mage des Mots et des Noms
Mage des Mots et des Noms
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 19/09/2015
Age : 17
Localisation : Quelque part sur les chemins de la pensée; Au milieu des bois et des prés; Partout où les mots ont été semés et jamais récoltés
Humeur : Pensif

MessageSujet: Re: Traités de magicologie   Mer 20 Juil - 19:18

La théorie de l'harmonie du monde
 
La théorie de l'harmonie du monde affirme qu'une "musique" naturelle et universelle, régit le monde. Elle est, (en général, on peut trouver des contres exemples) inaudible pour les humains, et sans doute les animaux. Cette musique change légèrement selon les lieux, mais elle présente toujours des éléments communs.
C'est cette musique qui défini les règles du monde et permet l'utilisation de la magie, naturelle comme humaine.
Beaucoup pensent que chaque chose, chaque être, minéral, animal, ou végétal, pourquoi pas même chaque pensée, chaque idée, produit ses propres notes et contribue à l’harmonie. Si un être produit des fausses notes, l’harmonie est contrariée et doit retrouver son équilibre en proposant de nouvelles notes.



L’harmonie change sans cesse, rien n’est permanent puisque sa musique n’est pas répétitive mais en perpétuel changement. Cela n’empêche certains éléments de revenir, tels des ostinatos.



L'harmonie entraîne des répétitions. Pythagore l'a prouvé, musique et mathématiques sont très fortement liés, cela paraît donc logique que les répétions les plus visibles soient des nombres, les nombres récurrents, qui reviennent un peu partout sans autre lien que rien. Trois, cinq, neuf, douze et vingt-quatre par exemple. Treize est douze plus un,  l'imperfection peut-être ou, comme pour 23; 24; 25 où je ne sais lequel revient le plus, une variation de la musique.

  Outre les nombres qui sont liés à la structure de la musique, on retrouve certaines formes, des éléments, des connaissances qui sont apparues en même temps à des endroits différents ou qui se transmettent sans que l'on sache comment et cætera. On peut trouver tout plein d’exemple, mais aussi d’autres explications pour certains.

_________________
" Les mots sont des armes,
ils doivent être manipulés avec précaution"
                              E.L'Homme


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Traités de magicologie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Traités de magicologie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Lenoir, Frédéric] Petit traité de vie intérieure
» traité de dessin
» traité de Lisbonne
» Traités signés par le Couronne.
» Amy (mes premières photos traitées avec Lightroom!)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Temple des légendes oubliées :: La cache de l'Entrelac-
Sauter vers: