Temple des légendes oubliées

Ce forum est dédié aux histoires fantastiques, magiques ou tout simplement intéressantes, aux poèmes et aux légendes!
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Encyclopédie de l'imaginaire, par Vikia Istilla I Castes, Ordre et communautés

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaourentin del Cayla
Mage des Mots et des Noms
Mage des Mots et des Noms
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 19/09/2015
Age : 17
Localisation : Quelque part sur les chemins de la pensée; Au milieu des bois et des prés; Partout où les mots ont été semés et jamais récoltés
Humeur : Pensif

MessageSujet: Encyclopédie de l'imaginaire, par Vikia Istilla I Castes, Ordre et communautés    Jeu 24 Sep - 19:34

Encyclopédie de l’imaginaire par Vikia Istilla.




I Castes, Communautés, Guildes, Ordres et Confréries.
L’organisation des sociétés humaines des mondes connus repose sur des groupes de toutes sortes. Nous décrivons ici quelques-uns de ces groupes, parmi les plus mystérieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaourentin del Cayla
Mage des Mots et des Noms
Mage des Mots et des Noms
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 19/09/2015
Age : 17
Localisation : Quelque part sur les chemins de la pensée; Au milieu des bois et des prés; Partout où les mots ont été semés et jamais récoltés
Humeur : Pensif

MessageSujet: Re: Encyclopédie de l'imaginaire, par Vikia Istilla I Castes, Ordre et communautés    Jeu 24 Sep - 19:37

Les mages des Noms, le futhark d’Algiz et la langue monde

La confrérie des mages des Mots et des Noms est très peu organisée, pas de chefs, pas de grades, de règles ou de codes. Dire que la confrérie n’existe pas pour autant est une erreur : elle dispose de plusieurs sièges, a des représentants un peu partout, entretien des liens étroits avec la guilde des arpenteurs… Elle a quand même une légère organisation, basée sur le volontariat. Tous les mages des Noms ne font pas parti de la confrérie.
La principale activité de la confrérie est la magicologie : comprendre le fonctionnement de la magie des noms et expliquer ses comportements, définir avec précision la « langue monde » (voir ci-dessous) : son vocabulaire, sa grammaire, sa conjugaison, ses accords, ses déclinaisons… et établir son alphabet, le Futhark d’Algiz.
Les mages des mots doivent être capables d’utiliser la magie et avoir un sens de la déduction et une envie de connaissance qui les rapproche des assoiffés. Tous les mages des noms sont capables de « sentir » les mots, de deviner à peu près leur sens et la langue utilisée et d’utiliser les runes. Seuls les mages faisant parti de la confrérie peuvent utiliser le futhark d’Algiz, auquel cas ils prennent le titre de Mage des Mots et des Noms. Les autres utilisent généralement l’ancien Futhark ou le Futhorc anglo-saxon, avec des runes certaines dans les deux cas. La majorité des mages des Mots et des Noms entendent des voix. Des voix dans leur tête qui de temps en temps leur soufflent un conseil ou viennent s’opposer au mage dans ses décisions en contre argumentant ou encore faire un commentaire sur une action. Certains mages affirment qu’il s’agit d’un groupe de personne, chacun ayant sa propre personnalité et sa propre façon de parler.
La langue monde est une langue complexe qui nomme parfaitement chaque chose et que la totalité des êtres, animaux, végétaux, minéraux ou magiques, comprennent. Proche du Quenya , elle permet d’avoir un pouvoir sur les choses, à condition de savoir parfaitement exprimer son ordre, ce que la complexité de cette langue rend difficile. Le nombre très important de son qu’elle contient et leur différence avec les langues parlées dans les mondes connus font qu’elle est peu parlée et plus écrite, auquel cas on utilise les runes incertaines du futhark d’Algiz.
Le futhark d’Algiz est un alphabet runique incertain, ce qui signifie que le sens de ses runes peut être interprété et légèrement modifié par le mage qui l’utilise et que certaines runes de l’alphabet runique certain duquel elles sont tirées apparaissent plusieurs fois sous une forme différente (c’est le cas de Sizel qui vient de Sowelo ou de Yr qui vient de Uruz). Le futhark d’Algiz peut servir à écrire la langue monde ou être utilisé pour de la magie runique incertaine normale, en utilisant le sens des runes et en les associant en Gladr (sort qui lie plusieurs runes) ou en Lokk (sort qui lie puissamment des runes de façon à en créer une nouvelle, qui peut être utilisé dans un autre Lokk ou dans un Gladr. Le Lokk le plus connu est Ansizel , la parole silencieuse, qui représente l’écriture). Cet alphabet est en constante évolution grâce aux recherches des magicologues, si bien que le tableau proposé ci-dessous, qui nous de Kaourentin del Cayla, mage des Mots et des Noms qui a bien voulu nous assister, est faux ou le sera dans quelques années.

http://i18.servimg.com/u/f18/19/20/28/53/captur12.jpg

http://i18.servimg.com/u/f18/19/20/28/53/copie_21.jpg


Le but ultime des magicologues de la confrérie est d’arriver à définir et à maitriser entièrement l’alphabet runique espéré, où chaque rune certaine a au moins une dizaine de formes qui montrent chacune un sens précis de la rune, qu’il est alors impossible d’interpréter mais qui est beaucoup plus puissante.


Dernière édition par Kaourentin del Cayla le Mar 1 Mar - 10:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaourentin del Cayla
Mage des Mots et des Noms
Mage des Mots et des Noms
avatar

Messages : 120
Date d'inscription : 19/09/2015
Age : 17
Localisation : Quelque part sur les chemins de la pensée; Au milieu des bois et des prés; Partout où les mots ont été semés et jamais récoltés
Humeur : Pensif

MessageSujet: Re: Encyclopédie de l'imaginaire, par Vikia Istilla I Castes, Ordre et communautés    Sam 5 Déc - 15:15

Les arpenteurs
La guilde des arpenteurs regroupe tous ceux qui rêvent d’aventures et de voyages, qui veulent être libre et ne rendre de compte qu’à eux-mêmes. Farik Rezam, la guilde des libertés.


Les arpenteurs sont des aventuriers, des explorateurs…  Ils n’ont aucun pouvoir particulier si ce n’est un excellent sens de l’orientation. Ils parcourent les mondes à la recherche des chemins les plus beaux, les plus courts, les moins dangereux…  Ils sont employés par les marchands, les caravaniers et les pionniers comme guides ou éclaireurs.  Leur guilde est gouvernée par un conseil de cinq membres qui se réunit presque uniquement pour régler des différents entre arpenteurs ou rappeler à l’ordre des arpenteurs qui ont transgressé le code d’honneur. Seuls les arpenteurs connaissent ledit code d’honneur. Les arpenteurs ne doivent porter aucune tenue réglementaire ou traditionnelle, aussi la plupart choisissent des vêtements confortables et discrets, mais beaucoup portent un manteau qui leur arrive à mi mollet aux chevilles. Les arpenteurs n’ont aucun signe particulier qui permet de les distinguer pourtant un arpenteur qui en croise un autre le reconnaitra à coup sur, d’après quelque chose dans le regard, dans la posture, qui prouvent que c’est un arpenteur. Lorsqu’un arpenteur reconnait un autre arpenteur, il le salut d’un signe de la main droite en disant :
 « Que tes mots soient écoutés
                                        Et tes silences respectés. »
L’autre doit faire le même geste en répondant : « Paix en toi
                                                                               Harmonie parmi tes étoiles. »
Puis ils doivent joindre le bout de nos doit, main gauche pour celui qui a commencé, main droite pour celui qui à répondu, en finissant : « Puissent tes pas te mener vers la félicité. ».

Il est parfaitement possible de quitter la guilde, mais c’est très rare et la personne qui quitte la guilde garde la philosophie et l’état d’esprit des arpenteurs.

_________________
" Les mots sont des armes,
ils doivent être manipulés avec précaution"
                              E.L'Homme


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Encyclopédie de l'imaginaire, par Vikia Istilla I Castes, Ordre et communautés    

Revenir en haut Aller en bas
 
Encyclopédie de l'imaginaire, par Vikia Istilla I Castes, Ordre et communautés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Création d'une parade imaginaire ?
» [Evnmt] Printemps de l'Imaginaire à Clermont-Ferrand
» Fantasyland où prend vie le monde de l'imaginaire et des contes de fées
» Un monde imaginaire
» Festival de l'imaginaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Temple des légendes oubliées :: Nos créations :: Pupitre des écrivains :: Kaourentin del Cayla-
Sauter vers: